Trois jours à Copenhague

Le petit guide de Little Goguette à Copenhague

Attention coup de cœur !

Copenhague est une assez petite ville pleine de charme et d’atouts, à tous les âges. Les Danois sont d’une élégance rare, et le design est partout, jusque dans la moindre fourchette ou tabouret. Les petites boutiques regorgent d’objets vintage de tous les prix, et plusieurs immeubles sont de véritables œuvres d’art (l’Opéra, le Diamant noir, pour ne citer qu’eux). La ville, écolo, est devenue un repère de bons restaurants : que demander de plus ?!

Little Goguette à Copenhague

Située en bord de mer, la période idéale pour s’y rendre est de fin mai à fin septembre. Les journées y sont alors longues et ensoleillées. La nuit, le ciel diffuse une lumière incroyable.

Le centre historique se visite très facilement à pied, car de nombreuses rues sont piétonnes. Les Danois sont très sympas et parlent tous très bien anglais.

L’idéal, après une première journée « de reconnaissance » est cependant de louer un vélo. La circulation est remarquablement fluide et les infrastructures semblent avoir été réalisées autour de ce mode de transport. Ajoutez à cela que, contrairement à Paris, les cyclistes Danois tout comme les automobilistes, respectent le code de la route, le tout donne donc une navigation hyper zen 😉

La cuisine, dont le centre de gravité est le traditionnel « Smorrebrod« , est devenu très inventive, légère et de plus en plus veggie ! Le restaurant « Noma » a sans conteste fait émerger une nouvelle génération de chefs. Le spot du moment, hyper relax, est « Papirøen », une ancienne usine à papier transformé en immense food court, rempli de guinguettes culinaires très inventives (notre préférence va au « Fala Fala« ), situé au bord de l’eau avec tables en bois et transats.

Voici notre programme pour un grand week-end en famille à Copenhague, temple du hygge, du design, du vélo et du bateau !

Little Goguette à Copenhague

La vie côté cool à Copenhague

Un grand week-end à Copenhague – notre balade

Jour 1

Arrivée le matin. Le trajet aéroport/ centre prend environ 20 minutes en taxi; le train dessert également très régulièrement la ville.

Balade à pied le long de Nyhavn pour admirer les magnifiques façades colorées. Très touristique mais immanquable. N’hésitez pas à arpenter aussi les rues parallèles, côté gauche en regardant la mer. Déjeuner sur la terrasse du Kompasset, un délicieux café/ restaurant aux assiettes raffinées et à la terrasse idéalement située dans une partie calme de Nyhavn. A retenir aussi pour un five o’clock tea après une grande journée de marche.

Little Goguette à Copenhague

Le restaurant Kompasset, à Nyhavn, Copenhague

Au bout de Nyhavn démarrent les rues piétonnes, dont la fameuse « Stroget« . S’il n’y a qu’une adresse adresse à retenir dans cet océan de marques, c’est celle du superbe magasin « Illums Bolighus » : sur plusieurs étages, le top du top de la décoration et de tout ce qui rend une maison plus hygge !

Balade dans la Tour Ronde (« Rundetarn« ), à l’atmosphère tout à fait à part, et qui offre une belle vue sur les toits orangés et rouges de la ville. Petite expo d’artistes danois au premier étage. Puis balade dans les petites rues pleines de charme, de couleurs et de cyclistes stylés.

Little Goguette à Copenhague

Little Goguette à Copenhague

Little Goguette à Copenhague

Diner chez The Union Kitchen , près de Nyhavn. Une très chouette petite adresse qui propose une cuisine « fusion » fraîche et délicieuse. Choisissez 2-3 plats chacun, à partager, parmi lesquels les célèbres frites aux truffes ! Mais aussi : choux-fleur aux cranberries et à la grenade, saumon sauce Teryaki et avocat, risotto, Mac N’Cheese…

Jour 2

Location de vélo, direction la Petite Sirène (que de monde !!), puis passage dans le Kastellet, une ancienne place forte devenue un site plutôt bucolique. Retour dans la ville, passage par le quartier voisin des « baraquements » de Nyboder, d’anciennes maisons de familles ouvrières transformées récemment. Leur couleur ocre caractéristique est fascinante. Les petites rues adjacentes offrent également l’occasion de faire de beaux clichés de maisons multicolores couvertes de plantes et de vélos !

Little Goguette à Copenhague

Balade bucolique au Kastellet, près de la Petite Sirène

Une ville du Nord multicolore

Une ville du Nord multicolore

Quelques coups de pédales plus loin, nous voici dans la cour du château d’Amalienborg. Visite intéressante d’une adresse occupée par la famille royale jusqu’à peu.

Déjeuner chez Papirøen, « the place to be« , là où se donne rendez-vous petits et grands pour déguster al fresco ou en intérieur, un falafel, un hot-dog, une salade thaïlandaise ou l’une des innombrables spécialités vendues dans cet immense food court. On se pose au soleil (attention à arriver tôt, vu le succès du lieu, pour avoir une place au bord de l’eau). Le soir, on monte un peu le son et le lieu devient une adresse lounge à ciel ouvert !

Papiroen, Copenhague

Papiroen, Copenhague

Little Goguette à Copenhague

Papiroen, une ancienne usine à papier remplie de food trucks !

A ce stade, deux options s’offraient à nous : aller à Christiana, ou à l’opposé vers les brasseries Carlsberg et leurs fameux éléphants. Nous avons laissé les hippies tranquilles et opté pour les pachydermes houblonnés. Une belle balade qui nous a fait passer par Tivoli, Christiansborg, le Diamant Noir et le très agréable quartier de Vesterbro. Arrivés sur place, les éléphants (et les maisons historiques du célèbre brasseur Danois) nous ont impressionnés. Le site mélange quartier historique et immeubles en construction; et là, gros fail, nous avons été incapables de trouver l’entrée de la brasserie… La visite (qui peut aussi démarrer par un tour en calèche) sera pour une autre fois.

Little Goguette à Copenhague

Les iconiques éléphants de l’entrée de la brasserie Carlsberg, Copenhague

Retour vers Nyhavn par le quartier de Nansensgade, aux grandes rues calmes.

Diner au PS Bar, un restaurant dans le centre piéton : une adresse idéale avec des ados. Délicieuses pizzas, musique (DJ live le samedi soir dès 22h) et déco factory sympa.

Jour 3

Le dernier jour fut consacré à un lieu tout à fait unique, situé à une demi-heure en train de Copenhague (un train toutes les 20 minutes + 10 minutes de marche à l’arrivée) : le musée Louisiana. Ce lieu regroupe plusieurs maisons dans un jardin au bord de la mer.

Dédié à l’art contemporain, il y expose des sculptures de Giacometti et de Henry Moore, en toute liberté, dans son jardin et dans des galeries vitrées aux proportions inattendues. De nombreuses expositions temporaires y sont également organisées. La petite cafétéria est délicieuse et la boutique a obtenu le prix de la meilleure boutique de musée !

Compte tenu de l’influence et du succès de cette adresse située à Humlebaek, il est conseillé de réserver son entrée à l’avance.

N’oubliez pas les cartes étudiantes pour bénéficier de nombreuses réductions dans les musées.

L'extraordinaire musée Louisiana, Copenhague

L’extraordinaire musée Louisiana, Copenhague

L'extraordinaire musée Louisiana, Copenhague

L'extraordinaire musée Louisiana, Copenhague

L’extraordinaire musée Louisiana, Copenhague

Notre hôtel à Copenhague

Nous sommes allés à l’hôtel Admiral : une excellente adresse ! Situé au bord de l’eau, à quelques pas de Nyhavn et de la Petite Sirène, mais au calme, ce grand hôtel raffiné a été aménagé par Terence Conran dans d’anciens entrepôts aux proportions impressionnantes.

Pierres et poutre apparentes, vue sur la mer, de vieux gréements et l’Opéra de Copenhague (splendide de nuit !) , accès au bord de l’eau pour y faire de grandes balades (à pied, à vélo, en poussette ou pour un footing avec vue sur l’horizon), nous ne pouvons que le recommander vivement.

L'hôtel Admiral, à Copenhague

L’hôtel Admiral, à Copenhague

Bon à savoir

Nous y étions début juin 2017, durant un week-end rempli de festival : les Danois savent faire la fête, et apprécier les belles journées qui s’offrent à eux !

Chaque année à cette période, Copenhague organise un super festival de musique/ concerts dans les rue, « Distorsion« , en particulier dans les quartiers de Norrebro et de Vesterbro. C’est l’occasion pour de nombreux groupes, souvent très jeunes, de se produire un peu partout dans la ville.

C’est également durant ce week-end que s’est tenu le festival de design (Design Festival). La ville, déjà au summum du design, mettait en avant tous ses créateurs, à travers des expos, des portes ouvertes, des petites fêtes organisées dans les cours d’immeubles et auxquelles nous avons été très gentiment invités !

 

Bon voyage !

 

Dans le quartier de Nyhavn

Dans le quartier de Nyhavn

De belles places de jeux dans la ville

De belles places de jeux dans la ville

Sur ce bateau, un équipage entièrement composé de femmes !

Sur ce bateau, un équipage entièrement composé de femmes !

Aviron et éclats de rire sur Nyhavn

Aviron et éclats de rire sur Nyhavn

Les beaux jours sont appréciés à leur juste valeur à Copenhague !

Les beaux jours sont appréciés à leur juste valeur à Copenhague !

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+

Tags: , , , , , , , , ,




2 Responses to Trois jours à Copenhague

  1. Anne Warter says:

    c’est un plaisir de voyager avec Little goguette !
    Les photos sont superbes et romantiques ..

  2. Xa says:

    Merci à LittleGoguette pour ce carnet de voyage, comme toujours plein de charme et de bonnes adresses!
    Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑
  • La Newsletter de Little Goguette

    Recevez directement dans votre boîte mail nos idées, bons plans et meilleures adresses pour famille intrépide !

    S'abonner
  • Suivez-nous aussi sur :

    Facebook
    Twitter
    Pinterest
    Instagram
    Google+
    RSS
  • Instagram

  • Twitter