Ecoles de ski en France et en Suisse

Français et Suisses partagent les mêmes chaines de montagne, mais les cours de ski pour les enfants diffèrent subtilement ! Suivez le guide pour en savoir plus.

Une pratique du ski différente des deux côtés des Alpes

Petit préambule sur le port du casque

De moins en moins facultatif en France pour les adultes, il est obligatoire pour tous en Suisse, où on ne se pose même plus la question d’en mettre un ou pas: skier sans serait comme de vouloir skier en baskets.

Néfaste pour le brushing, certes, le casque est plus efficace qu’un bonnet pour lutter contre le froid, et en cas de mauvaise rencontre avec quelque chose de très dur. Bref, inutile d’attendre d’avoir un niveau de compétition pour en mettre un !

Les niveaux et les diplômes décernés par les écoles de ski

Des deux côtés de la frontière, les cours de ski incluent des informations sur l’équipement, sur la sécurité, ainsi que sur la vie à la montagne et l’environnement – ce dernier point  étant souvent plus développé en Suisse.

Côté français

C’est le classement de l’ESF (école de ski français) qui régit les programmes d’apprentissage.

Les enfants peuvent démarrer dès 3 ans au jardin des neiges avec un niveau « Piou-piou » (découverte) puis « Ourson » (apprentissage du chasse-neige).

Viennent ensuite le Flocon (grand débutant, virages élémentaires), et la série des Étoiles, de une – skis parallèles – à trois – enchaînement de virages et dérapage frein.

A ce stade, les compétitions démarrent, avec l’Etoile de bronze, puis d’Or (petit slalom chronométré) ; puis le Chamois et la Flèche (tests chronométrés, plusieurs niveaux).

Coté suisse

Les noms diffèrent, et les classements sont un peu différents; des correspondances existent, mais les passerelles entre niveaux ne sont pas automatiques.

Avant d’aborder les niveaux dans le détail, sachez que si en France, l’évaluation se fait en fin de séjour par le biais d’un examen noté, la Suisse pratique un contrôle continu, ce qui est moins stressant.

Les niveaux sont établis par la Swiss Snow League.

Des jardins des neige existent bien sûr en Suisse, mais les « niveaux » ne démarrent qu’à partir de  4-5  ans avec la Blue League .

Ce « niveau bleu » se décompose en « Prince/ princesse bleu(e) » (chasse-neige), puis « Roi/reine bleu(e) » (remontées mécaniques, maîtrise d’une piste bleue), et enfin « Star » (virer dans une forêt de mini-piquets, petit tremplin).

L’enfant a fait à ce stade le plein de bleu; il peut dès lors aborder sa période rouge (Red League), avec les mêmes étapes de Prince (creux, bosses, dérapages)/ Roi (virages courts sur ski extérieur)/ Star (skis parallèles, sauts) – rouges.

A l’issue de ce programme la compétition – Black League – s’ouvre à lui.

Le tableau suivant vous permettra de vous y retrouver :

France Suisse
Ourson Prince(sse) bleu(e)
Flocon Roi/ reine bleu(e)
1ère Etoile Star bleue
2ème étoile Prince(sse) rouge
3ème étoile Roi/ reine rouge
Étoile de bronze Star rouge
Étoile d’or Prince(sse) noir(e)
Chamois Roi/ reine noir(e)

Bon fartage !

A lire également ici: skier en Suisse, à la découverte d’Adelboden, dans l’Oberland bernois

Little Goguette en Suisse

Tags: , , , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑
  • La Newsletter de Little Goguette

    Recevez directement dans votre boîte mail nos idées, bons plans et meilleures adresses pour famille intrépide !

    S'abonner
  • Suivez-nous aussi sur :

    Facebook
    Twitter
    Pinterest
    Instagram
    Google+
    RSS
  • Instagram

  • Twitter