« Anatomie d’une collection » au Palais Galliera

Consacrée à des pièces phare de la mode, « Anatomie d’une collection » est une exposition qui fait rêver !

[Succès ! L’expo est prolongée jusqu’au 12 février 2017 !]

Dédiée aux fonds du musée de la mode de Paris, le Palais Galliera, l’exposition « Anatomie d’une collection » est d’une richesse et d’un faste splendides. C’est aussi une occasion assez unique de découvrir des vêtements historiques, parures royales ou vêtements de travail anonymes.

Y sont par exemple exposés les vêtements d’été (étonnement modernes) que Marie-Antoinette avait commandé pour son fils; un peu plus loin, ce bonnet phrygien, intact et présenté dans sa boite, datant de 1790; ou encore la magnifique robe de mariée de l’épouse du Docteur Gachet, celui-là même que Van Gogh avait peint.

Palais Galliera, expo "Anatomie d'une collection"

Palais Galliera, expo « Anatomie d’une collection » – photo Little Goguette

Viennent ensuite une série tout aussi fascinante d’habits de travail du 18ème siècle, qui montrent comment, le tissu étant rare et coûteux, ces vêtements faits pour durer étaient le plus souvent composés de pièces prises sur d’autres vêtements.

Le même phénomène s’observait pour des robes plus élégantes, comme celles faites à partir de robes de gala de l’impératrice Joséphine : le durable avant l’heure !

Des accessoires, en particuliers des chaussures, sont aussi présentés, et témoignent du goût pour l’Antique, mais aussi de la finesse des personnes qui les portaient.

Palais Galliera, expo "Anatomie d'une collection"

Palais Galliera, expo « Anatomie d’une collection » – photo Little Goguette

L’exposition enchaîne ensuite sur des robes qui annoncent la modernité, plus fluides, plus symétriques, sans oublier, toujours, à côté du faste, les habits de travail, comme avec cette blouse d’infirmière de la Première Guerre mondiale.

De la Cour aux tranchées, des barricades à YSL, cette expo très réussie fait réfléchir au rôle du vêtement, entre  froufrous, outil de travail ou d’apparat, et arme psychologique.

Pratique

Palais Galliéra

« Anatomie d’une collection », exposition prolongée jusqu’au 12 février 2017

10, avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris (Iéna/ Alma-Marceau/ Boissière)

Du mardi au dimanche, de 10h à 18h (dernier accès à 17h15)

Attention : le Palais Galliera n’est ouvert que lors des expositions temporaires

 

A lire aussi : au Palais Galliera, « la mode retrouvée », exposition autour de la comtesse Greffulhe

Little Goguette vous a emmené là :

Tags: , , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑