Diego Velàzquez, libre dans sa tête !

Pour la première fois à Paris, une grande rétrospective est consacrée à Velázquez, au Grand Palais

« Monseignor… »

Vous vous rappelez du film « La folie des grandeurs » ? Les grands d’Espagne, les fraises autour du cou de Louis de Funès et les robes qu’il faut tourner pour passer les portes ?

C’est dans cet univers, l’Espagne du XVIIème, que Velázquez a évolué, contrainte par les us et coutumes de la Cour et des représentations royales, et influencé par la transition entre Renaissance et Baroque.

Portrait d'enfant

Une exposition sobre et majestueuse

Si vous ne connaissez de Diego Velázquez (1599-1660) que « les Ménines » – tableau qui est resté sagement au Prado – , cette exposition est une belle opportunité de découvrir la grande maîtrise de l’art du portrait qui caractérise le peintre espagnol, avec une mention spéciale pour l’art du maintien et du port de tête. La « Vénus au miroir » est d’ailleurs considérée comme « l’une des plus belles nuques de l’histoire de la peinture ».

La mise en scène, intelligente, suit et déroule les différentes phases et évolutions de l’artiste, au gré de ses voyages.

De Séville à Rome, en passant longuement par Madrid, où il est nommé peintre du Roi Philippe IV à 24 ans, Velázquez a réalisé de nombreux portraits, d’illustres personnages ou d’inconnus, qui, des siècles plus tard, laissent toujours passer un souffle de vie à travers les carnations, les yeux expressifs de ses modèles, la lumière vive et la transparence d’un verre de vin.

Mention spéciale pour les portraits d’enfants, dont l’ingénuité perce à travers les costumes lourds et la mise en scène grandiose, comme le démontrent les portraits de l’infante Marguerite et l’infant Balthasar Carlos, le « chouchou ».

Portrait de l'Infante Marguerite en bleu

Portrait de l’infante Marguerite en bleu

Portrait de l'infant Balthasar Carlos

L’infant Balthasar Carlos

Un grand merci au Grand Palais d’avoir invité Little Goguette à découvrir cette expo-évènement !

Expo « Velazquez » jusqu’au 13 juillet 2015

Grand Palais, 3 avenue du Général Eisenhower, 75008 (Clemenceau/ Franklin Roosevelt)

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette exposition.

 

Tags: , ,




Haut de page ↑