Plongez dans l’univers de la Cité de la Mer

Little Goguette vous emmène dans le Cotentin, découvrir à Cherbourg la fabuleuse Cité de la Mer.

Une Cité entièrement dédiée à la Mer

La Cité de la Mer est un lieu consacré aux liens entre l’homme et les fonds marins ; des liens faits de curiosité, d’inventivité, de découvertes et de drames, et dont ces lieux permettent de saisir l’intensité.

Les expositions, variées, ont de quoi plaire à toute la famille, dès l’âge de 6 ans. Vous pouvez y visiter un vrai sous-marin nucléaire, « le Redoutable », partir sur les traces du Titanic, admirer un aquarium dédié aux fonds marins et vous amuser avec l’animation « On a marché sous la mer ».

Une visite complète dure environ 3 heures.

Embarquement immédiat

Les deux Leonardo sont dans un bateau…

Installée dans d’anciens et immenses bâtiments maritimes, au bord de la Manche et à côté du port des car-ferries faisant la navette avec l’Angleterre, c’est un lieu de passage truffé d’histoires de voyageurs, tout à fait à part, et où dialoguent les deux Leonardo, da Vinci et di Caprio.

En effet, le premier a réalisé il y a quelques siècles les premiers prototypes de bathyscaphes afin de permettre à l’homme d’observer les fonds marins – puis il y a renoncé, trouvant cette invention « trop cruelle ».

Le second est l’inoubliable Jack Dawson, le héros romantique du film « Titanic », auquel on ne peut s’empêcher de penser en visitant l’exposition consacré à ce navire qui a fait une escale là où vous vous trouvez, le 10 Avril 1912, deux jours avant le drame.

Entre les deux hommes se glissent des siècles de recherches, d’expérimentation et de création de machines d’exploration dont la Cité se fait l’écho, au milieu d’une vue majestueuse sur la mer, d’une gare de voyageurs encore active (vérifier les dates sur le site) et d’une multitude de poissons exotiques !

Bienvenue à bord

 

La Cité de la Mer en détails

 Tout commence avec « le Redoutable »

Fin des années 1980, l’actuelle Cité de la Mer n’est qu’une gare maritime en partie désaffectée, qui avait connu ses heures de gloire au début du siècle, quand l’Amiral Méchet, en charge de la Manche et de l’Atlantique Nord, a eut l’idée de transformer le destin du sous-marin « le Redoutable », dont l’heure de la retraite avait sonnée, en le transformant en musée plutôt qu’en tas de ferraille.

A partir de là, les bâtiments qui ont hébergé ce sous-marin, ont progressivement accueilli une salle de cinéma puis une exposition permanente consacrée au Titanic et à l’histoire de l’immigration européenne massive vers le Nouveau Monde aux 19ème et 20ème siècle.

Le Redoutable

De petits poissons à la salle des commandes, la Cité de la Mer propose un panorama très varié, dans quatre espaces principaux:

1. La visite du sous-marin « le Redoutable »

(Attention, cette visite est strictement interdite aux moins de 5 ans pour des raisons de sécurité)

Claustrophobes s’abstenir ! Amateurs de sensations : foncez !

Ici, à part les têtes d’ogives nucléaires, tout est resté en l’état : la visite s’effectue en passant par des boyaux remplis de tuyaux, des escaliers presque verticaux. Une occasion unique de voir une salle des commandes, le salon des officiers, les chambres de matelots, la cuisine et d’imaginer ce que peut être la vie dans ces lieux, au fond de la mer, pendant des semaines, à se tenir prêt à riposter en cas d’attaque sur le continent. Saisissant.

Long de 128 mètres, mais large de 10 petits mètres seulement, le Redoutable porte bien son nom : en 20 ans de service, il a effectué plus de trois fois la distance de la Terre à la Lune, soit plus d’un million de kilomètres ! Et il ne rigolait pas, avec son réacteur nucléaire, ses 4 tubes lance-torpilles et ses 16 tubes verticaux lance-missiles.

A l'intérieur du sous-marin

Une chambre à coucher

Un gentil monstre

2. L’exposition « Titanic, retour à Cherbourg »

Cette expo a une dimension humaine extraordinaire.

Elle débute dans la Salle des Bagages, d’époque et richement dotée en multimédia. Dans ces lieux qui ont vu passer des milliers de voyageurs, dont les 281 passagers qui ont embarqués sur le Titanic le 10 avril 1912, des projections interactives vous invitent à revisiter l’immigration européenne, celle de 36 millions de personnes entre 1860 et 1914, qui est en grande partie passée par ces murs… pour, dans leur grande majorité, débarquer à Ellis Island, New-York, où se trouve également un excellent musée de l’immigration (voir notre article sur New-York).

L’histoire retracée ici en photos se termine devant la Statue de la Liberté, que contemplent de frêles silhouettes paysannes.
Grâce à des bornes interactives, vous aurez l’occasion de vérifier si vos ancêtres ont fait partie des émigrants grâce, ou si vous seriez capables d’émigrer.

Expo Titanic, escale à Cherbourg

L'émigration, un marché lucratif

Les émigrants sur un bateau

Vos ancêtres ont-ils émigrés ?

Cette expo enchaine ensuite avec une salle qui reconstitue le naufrage du Titanic, avec des effets visuels et sonores très réussis, entremêlant les titres d’articles dithyrambiques publiés les premiers jours, puis les messages radio désespérés envoyés pendant 2 heures.

Enfin, la visite vous entraine dans des salles du Titanic en partie reconstituées, avec des portraits, des instruments de navigation que les petites mains peuvent tripatouiller à volonté, des extraits de films et des témoignages. Les images émouvantes des villages européens entiers partant vers l’Ouest pour émigrer en bateau donnent une dimension supplémentaire (si cela est possible) à ce naufrage.

La mise en scène, subtile, et efficace de cette exposition permanente plaira aux enfants dès 7 ans.

(Attention : la salle des bagages est encore en service lors d’escales ! Vérifiez bien sur le site de la Cité de la Mer le calendrier des escales, qui entrainent la fermeture de la salle).

Titanic - le naufrage

Photo du Titanic

Des messages radio déséspérés

Titanic, reconstitution d'une cabine

Une apprentie radio

3. L’aquarium et l’exploration des fonds marins

Un autre espace est consacré à l’incessante recherche par l’homme de matériel lui permettant de mieux connaitre les fonds marins (dont 75% restent inexplorés) : différents bathyscaphes et engins d’exploration sont présentés, ainsi que plusieurs aquariums thématiques ; mention spéciale pour les méduses fluorescentes japonaises, les hippocampes et les raies qui circulent dans l’un des bassins les plus profonds d’Europe (11 mètres).
Cet espace fait écho au « Redoutable », en se concentrant sur toutes les techniques imaginées par l’homme, depuis Alexandre le Grand jusqu’au Cousteau et Ifremer en passant par de Vinci, pour concevoir les machines lui permettant de se mouvoir sous l’eau pour l’explorer.

Une quête incessante de découvertes

Un explorateur

4 . « On a marché sous la mer »

Un dernier espace est consacré à une animation, « On a marché sous la mer », qui dure un peu moins d’une heure (et dont on vous donnera l’horaire d’accès lors de votre entrée). Sans tout dévoiler de cette animation-jeu, sachez que vous serez en partie assis lors de ce voyage de découverte mais qu’il est déconseillé ici aussi aux personnes claustrophobes ou ayant des problèmes d’oreille interne.

 

La Cité de la Mer pratique

L'entrée de la Cité de la Mer

La Cité de la Mer, Allée du Président Menut, 50100 Cherbourg-Octeville
Tél.
: 02 33 20 26 69

La Cité de la Mer se trouve dans le département de la Manche, à Cherbourg-Octeville (à 350 kms de Paris, soit 3h30 en voiture par l’A 13), près de la gare maritime des car-ferries, en bord de mer, à quelques minutes du centre-ville.

L’entrée est assez bien fléchée, et le parking se trouve le long des bâtiments qui abritent l’entrée principale.

La Cité est ouverte tous les jours de 9h30 à 18h (19h en été), et ferme en janvier, après les vacances de Noël, ainsi que quelques jours durant l’année.

 

Et autour de la Cité de la Mer il y a …

A moins de vous embarquer pour l’Angleterre soudain toute proche, vous pourrez profiter de cette goguette pour visiter le Cotentin, célèbre pour ses plages sauvages, ses palmiers et ses caramels mous !

A voir en famille dans la région :

♥ Depuis Paris, le trajet vers Cherbourg vous permet de vous rendre sur les plages du Débarquement

♥ Pour les gourmands, à 30 kms de Cherbourg (soit environ 1/2 heure en voiture), à Sortosville, se trouve la Maison du Biscuit dont la visite est un must ! Outre le fait que vous trouvez ici les meilleurs financiers qui soient (et que la boutique de la Cité de la Mer commercialise aussi), vous pouvez voir à l’arrière de la boutique tout un engrenage de poulies et de plateaux de fabrication digne de « Charlie et la chocolaterie » ! Un pur ravissement.

♥ S’il fait beau et que vous avez des envies de baignade, le charmant village d’artistes de Barfleur sera une halte des plus agréables (à 25 kms)

L’ile de Tatihou, située en face de Saint-Vaast-la-Houghe, soit à 30 kms de Cherbourg, est une petite île qui permet une balade tout à fait originale. Accessible par véhicule amphibie, elle propose des ateliers pédagogiques axés sur la nature les mercredis ! Attention à réserver votre traversée à l’avance (l’île ne pouvant accueillir plus de 500 visiteurs par jour) et notez que les chiens y sont interdits.

Plus British, et surtout s’il fait beau, pourquoi ne pas profiter d’être dans le Cotentin pour vous rendre dans les îles Anglo-Normandes ? Flâner le temps d’une journée à Guernesey vous donnera l’impression d’avoir fait un séjour en Angleterre ! De plus, cette île, plus sauvage que Jersey mais richement dotée en maisons, boutiques et pubs typiquement anglais, abrite la belle demeure de Victor Hugo, Hauteville House, dont les bizarreries administratives en font un musée de la ville de Paris !

Pour vous y rendre, des navettes partent de différents ports (Granville, Barneville-Carteret, Diélette, à destination de St Peter Port (Guernesey), St Hélier (Jersey), Serq ou Aurigny. Les traversées durent environ une heure.

 

Little Goguette vous a emmené là:

 

Tags: , , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑