Le buzz du bon miel de Paris !

Cela ressemble à une légende urbaine mais non, c’est bien vrai : de même que des vignes poussent à Montmartre, près de 500 ruches sont parsemées dans tout Paris et produisent un miel réputé !

Reflet de la richesse urbaine de Paris et de sa banlieue, de l’inventivité des apiculteurs et d’une prise de conscience éco-responsable, le miel de Paris est paré de vertus gustatives, sociales et culturelles.

Un peu d’histoire…

Le premier « rucher-école » a vu le jour dans le jardin du Luxembourg, en même temps que sa pépinière, en 1856, grâce à une concession accordée par le Sénat. Des plantes mellifères étaient alors cultivées pour achalander la vingtaine de colonies d’abeilles qui prospéraient sous les fenêtres des doctes sénateurs. Les travaux d’Haussmann mirent fin à cette belle aventure pour quelques années, puis le rucher fut de nouveau actif à partir de 1866, à son emplacement actuel.

Les ruchers du Luxembourg

Un peu de hauteur…

Dans les années 1980, l’Opéra de Paris a été le premier établissement à autoriser un apiculteur à venir faire prospérer ses ruches sur ses toits. Trois décennies plus tard, les travailleuses ont fait école et ont été accueillies sur d’autres toitures prestigieuses, dont celles du Grand Palais, de l’Assemblée Nationale, de la Mairie du 4ème, mais aussi du restaurant de la Tour d’Argent, qui a mis à sa carte son miel maison, ainsi que de Guerlain et de Louis Vuitton.

Un peu de gourmandise, enfin !

Chaque année, en automne, la récolte du rucher du Luxembourg est en vente à l’Orangerie du jardin, lors de l’exposition d’automne. Quoi de plus charmant ?

De son côté, le « Miel Béton » (quel nom génial !), « garanti pur soleil de Paris-Banlieue »,  est produit en Seine Saint-Denis par la Banque du Miel, dans le cadre d’un projet urbain et artistique de pollinisation de la ville.

Tous les apiculteurs parisiens s’accordent à dire que les abeilles sont beaucoup plus heureuses en ville qu’à la campagne, où hélas l’utilisation de pesticides les menacent dangereusement, tandis que les parcs et les balcons parisiens regorgent de fleurs de toutes sortes, dont la lavande et des agrumes qui parfument agréablement le miel.  La gestion des espaces verts, de plus en plus bio, et des voitures plus propres aident également à leur fournir un régime 4 étoiles.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le monde des abeilles, rendez-vous au rucher-école du jardin du Luxembourg, le plus ancien de la capitale; vous pouvez également vous adresser à Société Centrale d’Apiculture.

Vous trouverez le Miel Béton en vente dans une dizaine de points, dont l’Epicerie Générale (43, rue de Verneuil, Paris 7ème), chez Rose Bakery (46, rue des Martyrs, Paris 9°), et à la librairie de la Grande Halle de la Villette.

Vous pouvez également vous fournir en miel parisien sur le Net auprès de Rémy Vanbremeersch et Bruno Petit, qui vendent également sur certains marchés du 12° et du 19° (http://www.miel-paris.com/).

Contact: Société Centrale d’Apiculture, 41, rue Pernety, 75014 Paris tel : 01 45 42 29 08.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+

Tags: , , , , ,




Haut de page ↑
  • La Newsletter de Little Goguette

    Recevez directement dans votre boîte mail nos idées, bons plans et meilleures adresses pour famille intrépide !

    S'abonner
  • Suivez-nous aussi sur :

    Facebook
    Twitter
    Pinterest
    Instagram
    Google+
    RSS
  • Instagram

  • Twitter