Marie Curie, une femme au Panthéon

Janvier 2018

« Marie Curie est, de tous les êtres célèbres, le seul que la gloire n’a pas corrompu », déclarait son ami Albert Einstein.

Marie Curie est au Panthéon. Oui, vous le saviez n’est-ce pas ? C’est l’une des rares femmes à y être d’ailleurs.

Mais elle y est aussi, jusqu’en Mars 2018, par le biais d’une exposition qui, à l’occasion des 150 ans de sa naissance, retrace sa vie de pionnière dans bien des domaines.

L’occasion de découvrir des pans entiers de son histoire tout à fait hors normes ; de son action auprès des blessés pendant la Première Guerre Mondiale, durant laquelle elle a inventé des ambulances-hôpital pour mieux suivre les combats, à son séjour américain pour convaincre d’éminents scientifiques du bien-fondé de ses recherches (et obtenir des fonds), lui ouvrant là une couverture médiatique inédite.

Little Goguette - Marie Curie, une femme au Panthéon

Little Goguette - Marie Curie, une femme au Panthéon

Cette exposition chronologique aborde ces différents thèmes, et enrichi considérablement la connaissance que l’on peut avoir de cette pionnière qui a révolutionné les sciences.

Un début de visite qui explique que Maria Salomea Skłodowska, à force de volonté, a appris à lire seule. Les études supérieures étant alors interdites aux femmes en Pologne, elle travailla pour émigrer, avec sa sœur. Arrivée à Paris en 1891, pour étudier les maths et la physique, elle travaille avec Pierre Curie, qu’elle épouse en 1895.

Dès lors, ses études se concentrent sur l’atome, dont on découvre peu à peu les particularités. Elle se met en tête de trouver leur poids ; pour cela, elle transforme son laboratoire en hangar, car ses études demandent énormément de matériel.

Au-delà de ses découvertes, l’expo se concentre sur sa personnalité : on apprend ainsi que, rétive aux méthodes scolaires, elle et ses amis firent la classe à leurs enfants au lieu de les envoyer à l’école : ils en gardèrent un souvenir formidable !

Au décès de son époux, elle devient la première femme professeur à la Sorbonne. Rapidement elle est promue au rang de professeur en titre du département de physique.

Elle devint aussi la première femme directrice d’un laboratoire (le laboratoire Curie).

Pendant la Première Guerre Mondiale, et au regard de sa maîtrise de l’usage des rayons-X, elle eut l’idée de créer « les petites Curies », dans de grandes voitures qui permettaient d’effectuer des radios et des opérations : un million de blessés furent ainsi traités. Un million !!

Enfin, elle découvrit l’une des propriétés toujours actuelle des rayons : le traitement des tumeurs cancéreuses. Elle créa l’institut qui porte toujours son nom, non loin d’ailleurs du Panthéon, et instaura, en plus du traitement, un protocole d’accompagnement des patients très novateurs, car axé sur la psychologie.

Esprit libre, travailleur et avant-gardiste, Marie Curie a aussi toute sa vie prôné et pratiqué des exercices en plein air, aussi important pour elle que l’exercice intellectuel.

On la voit d’ailleurs dans l’un des petits films qui animent l’exposition, patiner à Val d’Isère en 1934, quelques mois avant son décès. Exposée pendant plus de 30 ans aux radiations nocives, on peut considérer qu’elle était d’une résistance hors normes, là aussi, pour avoir tenu aussi longtemps.

Little Goguette - Marie Curie, une femme au Panthéon

L’expo avec les enfants 

Le Panthéon organise des visites d’environ une heure avec une conférencière pour les enfants (dès 8 ans), et c’est tout à fait passionnant, car à l’expo se mêle également la découverte du Panthéon qui, par ses proportions, fascine les enfants (attention aux torticolis ! Et prévoir un bon manteau !).

La conférencière explique avec beaucoup d’enthousiasme la vie de Marie Curie, son histoire, l’usage de ses instruments, raconte les photos, les anecdotes, remet en situation… Les enfants sont captivés !

La visite peut se prolonger dans le laboratoire de Marie Curie, situé … 1, rue Pierre et Marie Curie.

Little Goguette - Marie Curie, une femme au Panthéon

Little Goguette - Marie Curie, une femme au Panthéon

Pratique

♦ L’expo « Marie Curie, une femme au Panthéon » se tient jusqu’au 3 Mars 2018.

♦ Accès tous les jours, de 9h à 17h.

♦ Les visites pour enfants, sur réservation, ont lieu mercredi et samedi, à 11h et à 15h.

♦ Le samedi, à 15h et à 16h, des explications sont données sur le pendule de Foucault, qui domine la nef et démontre de façon fascinante que la Terre tourne bien (tout simplement !)

♦ Les 3ème samedi du mois, à 15h, une conteuse vient raconter un conte de fée sur l’histoire de « Marie Curie, magicienne du radium », sur réservation.

♦ Enfin, le 14 mars, jour de Pi (« 3.14 », si l’on lit la date au format américain), le Panthéon propose un atelier gratuit de construction géante autour du pendule !

A lire aussi sur Little Goguette : d’autres visites du Panthéon sont possibles 

Little Goguette vous a emmené là :

Tags: , , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑
  • La Newsletter de Little Goguette

    Recevez directement dans votre boîte mail nos idées, bons plans et meilleures adresses pour famille intrépide !

    S'abonner
  • Suivez-nous aussi sur :

    Facebook
    Twitter
    Pinterest
    Instagram
    Google+
    RSS
  • Instagram

  • Twitter