Paris – en famille à l’Opéra Comique

Little Goguette vous emmène à la découverte d’un lieu emblématique de la vie culturelle Parisienne, récemment et superbement rénové, avec une belle programmation à découvrir en famille : le romantique et raffiné Opéra Comique !

Little Goguette - à l'Opéra Comique en famille

L’Opéra Comique, une histoire si Parisienne

Little Goguette a eu la chance de visiter l’Opéra Comique, aussi appelée « Salle Favart », en compagnie de sa conservatrice, aussi passionnante que passionnée ! Une visite que nous retraçons ici essentiellement en photos, mais dont nous partageons également quelques éléments historiques plutôt insolites.

D’où vient ce nom baroque d’ « Opéra Comique » ?

Ce terme, qui est utilisé depuis 1715, se démarque de l’univers plus classique de l’opéra par des œuvres plus sensibles, célébrant « les choses de la vie », les fêtes, la vitalité, les échanges. Le lieu est d’ailleurs assez féminin, par son raffinement et son univers très floral et romantique.

Ont été créées ici les Contes d’Hoffmann, mais aussi des œuvres de Maurice Ravel et de Francis Poulenc.

Little Goguette - à l'Opéra Comique en famille

Un lieu d’un grand raffinement

Bâti dans le jardin du duc de Choiseul et inauguré en 1783 par Marie-Antoinette sur ce qui était à l’époque encore la colline de Montmartre, entourée de moulins et de vignes, l’Opéra Comique était donc alors dans la périphérie de Paris.

Le théâtre est d’emblée destiné à accueillir des troupes aux origines foraines et bohèmes, adeptes de parodies. Une seule contrainte leur est imposée pour jouer ici : intercaler dialogues parlés et œuvres chantées – ce qui donna naissance au terme « l’opéra comique ».

Une atmosphère tout à fait particulière

Côté architectural, ce bâtiment est par son format un mélange de classicisme (plutôt petit, et très XVIIIème) et de modernisme, avec une structure métallique « Eiffel », cachée, qui en forme l’armature invisible.

Dès l’entrée, un petit détail montre l’attention portée aux femmes : l’escalier de marbre pour accéder au foyer est composé de coloris différents. L’objectif ? Aider les dames en robe longue à bien monter les marches, en les distinguant mieux par ce procédé astucieux !

Les statuts de Manon et de Carmen accueillent les spectateurs et ont en commun d’être deux personnages issus du répertoire « comique » entrés dans le répertoire « classique ».

Ce théâtre comporte un nombre impressionnant de lustres, dont certains gigantesques. Initialement uniquement éclairé à la bougie, l’installation de l’électricité à partir de 1887 a permis d’accroître la sécurité des lieux.

Little Goguette - à l'Opéra Comique en famille

Manon…

Little Goguette - à l'Opéra Comique en famille

… et Carmen

Une histoire…lumineuse !

Petite anecdote : c’est l’un des premiers théâtres où les lumières furent éteintes pendant les représentations, à l’issue de la Première Guerre Mondiale. Auparavant, les lumières restaient allumées pendant la représentation, et le spectacle était autant dans la salle que sur scène ! Le jeu social, les mondanités étaient très importants ; l’on venait pour se montrer, et la représentation servait parfois de prétexte à des rencontres, parfois très organisées, comme par exemple celles des familles souhaitant marier leurs enfants.

Le danseur Russe Serge Lifar, écœuré par l’inattention portée aux comédiens, a fait éteindre les lumières pour mieux capter l’attention des spectacteurs. Il fut sans doute inspiré par le succès croissant des salles de cinéma, qui devenait un redoutable concurrent.

Si le vestibule d’entrée est un peu froid, l’ambiance se réchauffe rapidement une fois montés les escaliers vers le foyer. A chaque pas en effet le décor devient de plus en plus riche, du sol au plafond en passant par les magnifique pompons, sans oublier bien sûr les luxuriantes peintures et sculptures qui ornent le moindre recoin menant jusqu’à la salle.

Little Goguette - à l'Opéra Comique en famille

Little Goguette - l'Opéra Comique en famille

Little Goguette - à l'Opéra Comique en famille

Little Goguette - à l'Opéra Comique en famille

Sans doute les plus beaux pompons de Paris !

Little Goguette - à l'Opéra Comique en famille

Une fois entrée dans la salle, vous ne pourrez pas manquer d’être happé par le plafond, splendide et fascinant !

Little Goguette - l'Opéra Comique en famille

Little Goguette - l'Opéra Comique en famille

Little Goguette - l'Opéra Comique en famille

Little Goguette - l'Opéra Comique en famille

Détail insolite : l’Opéra Comique est un lieu où subsiste sans doute l’un des tout derniers privilèges de l’Ancien Régime ! En effet, le duc de Choiseul ayant légué son théâtre à l’Etat, il a été conféré en retour à sa famille une loge privée, de façon indéfinie. Située à droite en regardant la scène, elle continue d’être gérée par ses descendants, et est occupée tous les soirs.

La scène, réglable sur 2.30 mètres, est spectaculaire, et encore plus le système de poulies qui régit les décors en coulisses. La fosse peut accueillir 50 musiciens. L’acoustique y est très naturelle et agréable : c’est vraiment un théâtre pour parler et chanter, et les spectateurs sont « dans » le son, pas « en face ».

Little Goguette - en famille à l'Opéra Comique

Les impressionnantes coulisses, au dessus de la scène !

Ce théâtre historique et magnifique s’ouvre aux familles par le biais d’une programmation de grande qualité, aux horaires aménagés, avec pour certaines séances la possibilité de visiter les lieux avant la représentation. De quoi se réjouir !

Little Goguette - l'Opéra Comique en famille

L’Opéra Comique pour les familles

Une actualité bien remplie

Un festival dédié au jeune public,  Mon premier festival d’Opéra , va prendre place dès le mois de Février 2018, avec trois spectacles  à voir en famille : « My Fair Lady », « La princesse légère » et « Le mystère de l’écureuil bleu ».

Plusieurs représentations seront données par jour, permettant une grande souplesse horaire.

A cette belle occasion de découvrir en famille des œuvres originales, s’ajoutent de nombreux événements et rendez-vous surprises qui seront proposés aux enfants et aux familles, tels que des jeux de pistes (l’occasion rêvée pour découvrir les lieux !), des journées portes ouvertes, des goûters… !

Le programme en Février/ Mars 2018

Du 23 au 25 février, « Le mystère de l’écureuil bleu »

Le mystère de l'écureuil bleu

Le pitch : l’Opéra Comique prépare son gala de réouverture. Or la chanteuse vedette, Adèle, refuse de partager l’affiche avec le ténor Léon. Qu’à cela ne tienne, le directeur Saint-Germain la remplace au pied levé par la jeune et ambitieuse Margot. Mais son écureuil bleu est mystérieusement assassiné…

Clins d’oeil musicaux, ses évocations des métiers et des lieux du théâtre, son humour, ses surprises et l’entrain d’une jeune distribution totalement mobilisée.

A partir de 8 ans

Durée estimée : 1h15, sans entracte

 

♥ Le 28 février et 1er mars, « My Fair Lady »

Little Goguette - l'Opéra Comique en famille

Les jeunes artistes de la Maîtrise et leur directrice Sarah Koné chantent et dansent la mythique comédie musicale « My Fair Lady« , de Frederick Loewe, sur un livret d’Alan Jay Lerner, et inspirée de la pièce de George Bernard Shaw, « Pygmalion ». Créée au Mark Hellinger Theatre de Broadway le 15 mars 1956, il s’agit ici d’une version pour deux pianos, avec dialogues en français.

Durée estimée : 1h15, sans entracte

 

♥ Du 9 au 11 mars, « La princesse légère » 

Little Goguette - l'Opéra Comique en famille

Le pitch : il était une fois une princesse, fille unique et longtemps désirée, qu’une sorcière condamna dès sa naissance à la légèreté : légèreté de corps qui l’empêchait de toucher terre, légèreté d’esprit qui la faisait rire de tout. Que faire d’une fille qui ne connaît pas la gravité des choses, se demandaient le roi et la reine ? Heureusement, la princesse était aventureuse…

Écrits pour les enfants et pour ceux qui ont gardé leur âme d’enfant, les contes de Georges MacDonald ont enchanté J.R.R. Tolkien et surtout Lewis Caroll. Celui de La Princesse légère évoque avec humour et poésie la façon dont les enfants affrontent la gravité du monde adulte, la façon aussi dont les parents apprennent à reconnaître la singularité de chaque enfant.

Opéra en deux actes. Livret de Gilles Rico d’après le conte de George MacDonald. Création mondiale le 13 décembre 2017 à l’Opéra de Lille.

A partir de 8 ans

1h30, sans entracte

Avec, en avant-spectacle, une introduction au spectacle, 45 min. avant la représentation

 

Pratique

Théâtre national de L’Opéra-Comique, Place Boieldieu, 75002 Paris (Richelieu-Drouot)

 

Little Goguette vous a emmené ici :

Tags: , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑