« Picasso Primitif » au musée du Quai Branly

De l’influence d’une visite au musée sur la vision d’un artiste – et quel artiste !

Et quel musée aussi : lorsqu’il se rend pour la première fois au Musée de l’Homme en 1907, le peintre a un choc. Ce premier contact avec les arts non-Occidentaux, via des échantillons de différentes cultures du monde,  aura sur lui une profonde influence.

C’est cette influence que le musée du Quai Branly a souhaité présenter dans l’exposition « Picasso Primitif« , portant sur les correspondances entre ces arts et l’œuvre de Picasso.

Picasso Primitif

A gauche, une photo d’une sculpture prise au Musée de l’Homme, telle que Picasso a dû la voir. A droite, la même statue, exposée au Musée du Quai Branly – Picasso Primitif @ Little Goguette

Picasso Primitif, une force irrationnelle et magique

Premier impact : après cette visite au Musée de l’Homme, qui a laissé à Picasso une sensation indélébile de force irrationnelle et de magie, il va remanier son œuvre en cours et presque terminée, « Les Demoiselles d’Avignon », en leur donnant une force nouvelle. Il dira alors de lui : « Ce fut mon premier tableau d’exorcisme ».

A son ami Apollinaire, il écrira dès 1909 : « Mes plus grandes émotions artistiques, je les ai ressenties lorsque m’apparut soudain la sublime beauté des sculptures exécutées par les sculpteurs anonymes de l’Afrique. Ces ouvrages d’un religieux, passionné et rigoureusement logique, sont ce que l’imagination humaine a produit de plus puissant et de plus beau.

Je me hâte d’ajouter que, cependant, je déteste l’exotisme ».

Apollinaire qui, soit dit en passant, souhaitait faire rentrer l’art africain au Louvre : son vœu fut exaucé…en 2000, soit un siècle après.

Picasso Primitif

Le Musée de l’Homme au début du XXème siècle, une influence directe sur l’oeuvre de Picasso, à commencer par « les Demoiselles d’Avignon »

 

La chronologie d’une correspondance entre cultures

Deuxième impact : une présence permanente à ses côté. « Picasso Primitif » s’attarde sur cette relation entre le peintre et les œuvres d’art primitif : jeux d’influence, accompagnement, espace d’inspiration et d’évasion, de renouveau et d’hommages. Les arts primitifs furent autant de sources d’inspiration.

De nombreuses photographies prises chez lui, en particulier dans le sud de la France, attestent de la présence permanente dans son environnement d’objets d’art africain et polynésien.

Picasso Primitif

 

 

Il s’agit d’un rapport très direct, concret, et Picasso n’a jamais prétendu « s’y connaitre ».

Il dira d’ailleurs à ce sujet « « L’art nègre ? Connaît pas« . Cela veut dire qu’il ne connaît ni les ethnies, ni les cultures ; ce qui l’intéresse, massive ou délicate, ce sont la plastique, la forme, la magie d’une autre réalité.

Après les périodes rose et bleu, il cherche à se renouveler, évoluer. Il se tourne alors vers l’art ibère, et l’art africain, avec l’aide André Derain. Il est important d’avoir en perspective le fait qu’à cette époque, les objets africains n’étaient pas considérés comme artistiques, sauf pour les « modernes ».

Picasso affirme ainsi sa liberté, son affranchissement. Il brouille les pistes : ses  sculptures sont polychromes, mais « Guernica » est en noir et blanc. L’exposition souligne ces évolutions : regardez ses visages et ses masques, dont les expressions sont peu à peu dépassionnées, délivrées de toute humanité.

Des œuvres qui célèbrent la présence et la force

Le caractère entier, novateur, brut de l’artiste a à l’évidence trouvé un terrain d’entente avec la force, la profondeur, le mystère et la plastique des œuvres d’art primitif. Cette influence se retrouve dans sa façon de simplifier les corps, de sculpter une présence, une force.

Il n’était d’ailleurs pas collectionneur ; seule la présence des objets lui importait, dans un savant désordre parfois. On devine d’ailleurs une part de superstition dans leur présence.

Le commissaire de l’exposition, Yves Le Fur, présente, pour illustrer cette correspondance, une vitrine de masques : difficile de deviner ceux qui sont de Picasso de ceux de sculpteurs africains. Il reconnait d’ailleurs que ce métissage a parfois lieu à l’insu de sa volonté.

Par ailleurs, plusieurs œuvres exposées côté à côte montrent que Picasso, tout comme des artistes africains bien avant lui, aimait confectionner des sculptures à partir d’objets de toutes sortes (cf. la statue présentée au début de l’article, constituée de pièces de récup’), comme cette guenon dont le bec est réalisé à l’aide … d’une petite voiture d’enfant !

Picasso Primitif

 

Picasso Primitif, côté kids, teens & family

Cette visite, qui démarre dans des salles claires pour finir sur des notes plus sombres, est très intéressante, mais mérite une médiation.

♥ Le musée propose des ateliers en famille» d’une durée d’1h30, dès 9 ans, pour découvrir ensemble puis dessiner à la façon de, cette exposition.

♥ Il organise également des visites contées en famille – une bonne façon de renouer avec la tradition orale !

Les visites contées autour de « Picasso Primitif » se tiennent aux dates et horaires suivants (à noter : toutes les visites sont accessibles, mais certaines visites sont spécialement conçues pour les personnes en situation de handicap, mental, visuel ou auditif) :

  • Le 29 avril 2017, 11h30-13h00, 14h30-16h00 (Handicap mental) et 17h00-18h30
  • Le 30 avril 2017, 11h30-13h00 et 15h00-16h30
  • Le 04 mai 2017, 18h30-20h00
  • Le 06 mai 2017, 11h30-13h00,  14h30-16h00 (Handicap auditif) et 17h00-18h30
  • Le 11 mai 2017, 18h30-20h00
  • Le 13 mai 2017, 11h30-13h00 et 17h00-18h30
  • Le 14 mai 2017, 11h30-13h00 et 15h00-16h30
  • Le 18 mai 2017, 18h30-20h00
  • Le 20 mai 2017, 11h30-13h00
  • Le 21 mai 2017, 11h30-13h00 et 15h00-16h30
  • Le 26 mai 2017, 16h00-17h30
  • Le 27 mai 2017, 11h30-13h00 et 17h00-18h30
  • Le 28 mai 2017, 11h30-13h00 et 15h00-16h30
  • Le 01 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 02 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 03 juin 2017, 11h30-13h00 et 14h30-16h00 (Handicap visuel) et 17h-18h30
  • Le 08 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 09 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 10 juin 2017, 11h30-13h00 et 17h00-18h30
  • Le 11 juin 2017, 11h30-13h00 et 15h00-16h30
  • Le 15 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 16 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 22 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 23 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 24 juin 2017, 11h30-13h00, 1 4h30-16h00 (Langue des Signes Française) et 17h-18h30
  • Le 25 juin 2017, 11h30-13h00 et 15h00-16h30
  • Le 29 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 30 juin 2017, 18h30-20h00
  • Le 01 juil. 2017, 11h30-13h00 et 17h00-18h30
  • Le 06 juil. 2017, 18h30-20h00
  • Le 07 juil. 2017, 18h30-20h00

♦ L’atelier “Dessiner Picasso” se tiendra aux dates suivantes, pour les 6 – 15 ans (pensez à réserver) :

  • Le 29 avril 2017, 11h00-12h30
  • Le 30 avril 2017, 14h30-16h00
  • Le 06 mai 2017, 11h00-12h30
  • Le 06 mai 2017, 14h30-16h00
  • Le 13 mai 2017, 11h00-12h30
  • Le 14 mai 2017, 14h30-16h00
  • Le 20 mai 2017, 11h00-12h30
  • Le 27 mai 2017, 11h00-12h30
  • Le 28 mai 2017, 14h30-16h00
  • Le 03 juin 2017, 11h00-12h30
  • Le 03 juin 2017, 14h30-16h00
  • Le 10 juin 2017, 11h00-12h30
  • Le 11 juin 2017, 14h30-16h00
  • Le 24 juin 2017, 11h00-12h30
  • Le 25 juin 2017, 14h30-16h00
  • Le 01 juil. 2017, 11h00-12h30
  • Le 01 juil. 2017, 14h30-16h00

♥ A noter aussi : un atelier « Carnet de voyages » le 6 mai de 16h à 18h, le 3 juin (16h-18h)

Vérifiez l’agenda et achetez vos billets ici

 

Pratique

Musée du Quai Branly

37, Quai Branly, 75007 Paris (Alma-Marceau/ Eglise Américaine)

L’exposition se tient jusqu’au 23 juillet 2017

Tous les renseignements pratiques sont à retrouver ici

 

Bonus ! Le teaser de l’expo, présenté par son commissaire, Yves Le Fur.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+

Tags: , , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑
  • La Newsletter de Little Goguette

    Recevez directement dans votre boîte mail nos idées, bons plans et meilleures adresses pour famille intrépide !

    S'abonner
  • Suivez-nous aussi sur :

    Facebook
    Twitter
    Pinterest
    Instagram
    Google+
    RSS
  • Instagram

  • Twitter